Lontan de Wilfrid Bertile : souvenirs d'enfance

 

Wilfrid Bertile nous a offert, lors de ce démay lo kèr du 13 octobre, une plongée dans ses souvenirs d’enfance : de sa naissance au Tremblet, le bout du monde d’après lui, à sa rentrée au lycée Leconte de Lisle (qui deviendra plus tard le Collège Bourbon) après un parcours semé d’embûches.

Une véritable success story d’un homme qui grâce à son goût immodéré pour la lecture a réussi une brillante carrière universitaire et politique.

Pour la partie musicale, Jérôme Zandémik nous a régalés en réinterprétant des morceaux du répertoire traditionnel réunionnais.

Merci à Annie Darencourt pour avoir lu des extraits de l'ouvrage avec beaucoup de talent et d'emphase et à la bibliothèque de la Bretagne de nous avoir accueillis chaleureusement.

 

 

 

 

 

 

Extrait de Lontan, une enfance réunionnaise dans le Sud sauvage :

 

 

« Comme beaucoup de mères réunionnaises, Maman choisissait les prénoms de ses enfants à partir, le plus souvent, du calendrier et mettait un point d’honneur à n’en retenir que les plus rares. Je m’en suis relativement bien sorti, mais on ne peut pas en dire autant de mes frères Arzul et Nicaise qui dénigraient eux-mêmes leur appellation. Mon prénom était malgré tout assez difficile à prononcer et assez lourd à porter. »

(Page 48)

 

« Les jours de pluie et d’ennui, en me contorsionnant, je passais mon temps à lire les vieux journaux qui tapissaient à la diable les cloisons et les murs de la case. Je ne comprenais pas toujours la teneur des articles, au demeurant incomplets, les pages des journaux ne se suivant pas sur les murs, ni même certains dessins humoristiques, ou encore les rébus, mais je riais intérieurement à la lecture de la bande dessinée qui aérait certaines pages. »

(Page 295)

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

© 2016 par Udir

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page

153 les Dahlias - La Chaumière

97400 Saint-Denis